13:01 TECHNIQUE

Les trains de la Bernina se dotent de clôtures anti-neige pour protéger leur exploitation

Teaserbild-Quelle: trams aux fils, Flickr: Trains de la Bernina en hiver, CC BY 2.0

L'Institut fédéral pour l’étude de la forêt et du paysage (WSL) veut résoudre les problèmes hivernaux touchant la ligne ferroviaire de la Bernina (GR). Il a ainsi fait poser des clôtures de protection contre les chutes de neige et la formation de congères.

Le chemin de fer de la Bernina en hiver près de l'hospice de la Bernina, la station la plus élevée de la ligne.

Crédit image: trams aux fils, Flickr: Trains de la Bernina en hiver, CC BY 2.0

Le chemin de fer de la Bernina en hiver près de l'hospice du même nom, sa station la plus élevée.

A 2253 m d'altitude, au point culminant de la ligne de la Bernina (GR) se trouve la station « Ospizio Bernina » sur le Lago Bianco. Les hivers marqués par de fortes chutes de neige et des vents violents y sont chose courante. La quantité de neige et surtout sa répartition, font de l'exploitation du téléphérique avoisinant un défi: le vent pousse des masses de neige sur les rails, en particulier le long du Lago Bianco. Elle est certes dégagée des rails à l'aide de machines lourdes comme des chasse-neige et des turbines à neige, mais ce travail doit souvent être effectué à la main.

Les Chemins de fer rhétiques (RhB) ont donc chargé l’Institut fédéral pour l’étude de la forêt et du paysage (WSL) de proposer des mesures de protection. Une équipe de recherche a analysé les endroits problématiques du site, en sondant la répartition de la couche de neige.

Après avoir pris des photos par drone des environs de la ligne, les chercheurs ont établi des cartes des hauteurs de la couche de neige. Le portail nord de la Galleria Lunga s'est révélé être l'un des points problématiques, car il est souvent bloqué par des congères. Les scientifiques du WSL ont alors conseillé d'installer une barrière en bois de 40 m de long et de 4 m de haut, afin de freiner le vent et de réduire la quantité de neige qui tombe sur les rails.

Après l'installation de cette clôture en automne 2020, l'hiver suivant a montré qu'elle remplissait son objectif. Plusieurs milliers de mètres cubes de neige se sont déposés sur le côté de la clôture opposé au vent et ont atteint jusqu'à 4 m de hauteur.

L'équipe de recherche espérait une optimisation supplémentaire grâce à six panneaux dits à cols croisés, qui ont été installés à l'automne 2021. Contrairement aux clôtures en bois, ces structures ne retiennent pas la neige, mais en assurent une meilleure répartition et en empêchent ainsi la formation de grandes accumulations et de corniches qui s'étendent jusqu'aux rails. Au cours des prochains hivers, le WSL continuera de vérifier l'effet de ces mesures et proposera, le cas échéant, des optimisations.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.