11:04 TECHNIQUE

Les eaux de chaussée de l’autoroute A1 seront traitées à Genève

Teaserbild-Quelle: Ofrou

Actuellement évacuées sans traitement dans la zone de l’aéroport de Genève, les eaux de chaussées de l’autoroute A1 devront être filtrées à l’avenir. Le chantier de la nouvelle jonction du Grand-Saconnex s’y emploiera cette année par la construction via des microtunneliers d’un réseau de conduites et de bassins de rétention.


Evacuation eaux Gd-Saconnex

Crédit image: Ofrou

Sous l’autoroute et ses bretelles d’accès, un vaste réseau de conduites d’évacuation est déjà en cours de construction.

La nouvelle jonction autoroutière du Grand-Saconnex, à proximité de l’aéroport de Genève, prend forme. L’Office fédéral des routes (Ofrou) va terminer ces jours la configuration des voies d’accès à l’A1, tout en menant ces prochains mois le chantier d’évacuation des eaux de chaussée. Petit à petit, c’est tout un nœud routier qui se transforme aux portes de Genève, pour offrir un accès amélioré à la cité de Calvin.

L’Office fédéral des routes doit mener son chantier tout en y maintenant le trafic. Cela demande l’exécution de travaux de nuit, en mettant l’autoroute en circulation bidirectionnelle. La configuration définitive de la jonction est à ce prix. Les automobilistes pourront bientôt emprunter toutes les bretelles construites depuis tant de mois.

Bassins au Vengeron
Les enjeux de ce projet routier sont aussi environnementaux. Actuellement, le ruissellement des chaussées, provenant notamment des intempéries, sont rejetées sans aucun traitement dans les eaux superficielles. L’Ofrou va donc construire cette année quatre bassins en béton à la hauteur de l’échangeur du Vengeron. Ceux-ci serviront à la rétention du trop-plein et à sa filtration lente.

Evacuation eaux Gd-Saconnex 1

Crédit image: Ofrou

Les microtunneliers utilisés sur le chantier peuvent forer en utilisant des têtes de forage en fonction des couches traversées.

Les conduites d’évacuation des eaux de chaussées sont actuellement aménagées dans tout le secteur de la jonction et de ses accès. Le chantier emploie des microtunneliers pour construire ce réseau souterrain. Les travaux peuvent ainsi garantir la fluidité du trafic sur l’Ai en évitant de devoir creuser des tranchées. Cette technique d’excavation est aussi dictée par les conditions particulières du terrain sur lequel est construite la jonction, explique l’Ofrou.

Le tunnelier s’adapte au terrain
Les micro tunneliers sont équipés en fonction de la nature du terrain qu’ils forent. Si ce denrier est dur, la route de coupe est munie de molettes. S’il est meuble, des lames suffisent. S’il est instable ou trop humide, il faut alors injecter un mélange d’eau et de bentonite pour le renforcer. Les canalisations sont assemblées par tronçons entre 3 et 6 m de longueur, depuis un poste de pilotage en surface.

La jonction autoroutière du Grand-Saconnex a vécu une année 2021 faste, avec la mise en service du premier pont haubané du canton de Genève. Cet ouvrage va relier directement le secteur de Palexpo et le pays de Gex au centre-ville via la future route des Nations, également en voie de construction.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.