08:06 TECHNIQUE

Un matériau de construction durable à base de fibres de coco

Source de l'image teaser: NaturLoop AG

Tout est bon dans la noix de coco. Y compris, ses coquilles. Une spin-off issue de la Haute école spécialisée bernoise a mis au point une technologie pour les valoriser en panneaux de construction. Une alternative avantageuse et écologique pour remplacer le bois dans de nombreux pays sud-asiatiques.

NaturLoop AG, spin-off de la HES Berne, veut révolutionner le marché de la construction en Asie grâce à ses Cocoboards, des panneaux à base de fibres de noix de coco.

Quelle: NaturLoop AG

NaturLoop AG, spin-off de la HES Berne, veut révolutionner le marché de la construction en Asie grâce à ses Cocoboards, des panneaux à base de fibres de noix de coco.

La forte demande en matériaux de construction bon marché ne cesse d'augmenter depuis des décennies, avec pour conséquences la destruction progressive des forêts tropicales, mais aussi une hausse des prix aussi exponentielle que la demande. De nombreux pays ont réagi en interdisant l'exploitation forestière ou en introduisant des mesures respectueuses de l'environnement pour protéger les forêts restantes.

Déchets valorisés
La disponibilité limitée du bois contraste avec le potentiel jusqu'ici inexploité de la production de noix de coco: l'Indonésie, les Philippines et l'Inde fournissent plus de 75% de la noix de coco mondiale. Chaque année, 21 millions de tonnes de coquilles de noix de coco sont gaspillées, la plupart sont brûlées ou finissent dans des décharges. C'est là que «NaturLoop AG» entre en jeu: le spin-off de la Haute école spécialisée bernoise produit en effet des panneaux de construction écologiques à partir des résidus de récolte de noix de coco.

Fibres et colle bio
Ces panneaux surnommés «Cocoboards» sont composés de fibres issues de la coque de noix de coco et d'une colle biologique. «Ils sont une alternative durable, abordable et locale aux panneaux agglomérés et aux panneaux de fibres de densité moyenne», explique Michail Kyriazopoulos, directeur technique et cofondateur de «NaturLoop».

L'ancien étudiant en master en Wood Technology travaille depuis environ sept ans au développement d'une technologie de production de panneaux de coco respectueuse de l'environnement. Fréderic Pichelin, directeur de l'Institut de technologie des matériaux et du bois, se réjouit que «les connaissances acquises en cours soient désormais approfondies par un ancien étudiant. D’ailleurs, l'Institut soutient activement ses étudiants pour concrétiser leurs visions et leurs objectifs en créant leur propre entreprise.»

Bientôt une usine aux Philippines
La prochaine étape de «NaturLoop AG» consiste à ouvrir un site de production industrielle de «Cocoboard» aux Philippines. Ce projet de production locale permettra aux habitants de s'affranchir des matériaux de construction importés et de privilégier une production indépendante. En outre, la vente des résidus de récolte devrait générer des revenus supplémentaires pour les cultivateurs de noix de coco locaux.

Programmes de financement suisses
Le projet de recherche initial a été porté par le programme de financement «Bridge Proof of Concept» et a bénéficié du Start-up Coaching d'Innosuisse. Par ailleurs, une subvention de «Venture Kick's financial and entrepreneurial support» et un financement de l'initiative «Switzerland Innovation Tech4Impact» ont été accordés à »NaturLoop» l'été dernier.


Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.