09:10 TECHNIQUE

Yverdon-les-Bains traitera les micropolluants de sa station d'épuration

Teaserbild-Quelle: Ville d'Yverdon-les-Bains/Sarah Carp

La Ville d’Yverdon-les-Bains modernise sa station d’épuration pour mieux traiter les micropolluants présents dans les eaux urbaines et améliorer le cycle de l'eau. Il lui en coûtera 14 millions.

La Ville d’Yverdon-les-Bains poursuit la modernisation de sa station d’épuration afin d’améliorer son cycle de l’eau.

Crédit image: Ville d'Yverdon-les-Bains/Sarah Carp

Yverdon-les-Bains poursuit la modernisation de sa station d’épuration en voulant aussi traiter les micropolluants,

Le projet de traitement des micropolluants à la station d’Yverdon-les-Bains (step) est sur les rails. Le Conseil communal a accordé un crédit de 14 millions, dont 3,5 seront à la charge de la commune. Ces travaux s’inscrivent dans un ambitieux programme de modernisation des installations de traitement des eaux usées. Depuis 2011, la ville a pu les améliorer et assurer la gestion de l’évacuation des eaux. Des travaux payants l’été dernier lors des crues exceptionnelles du lac de Neuchâtel.
La préservation de l’environnement et la protection de la santé de la population font partie des enjeux majeurs actuels et à venir pour la Ville d’Yverdon-les-Bains. L’eau étant un bien précieux et indispensable à toute activité humaine, s’assurer d’avoir un cycle de qualité pour celle-ci est primordial. Dans ce cadre, les stations d’épuration jouent depuis de nombreuses années un rôle-clé de protection de l’environnement, en régulant le flux des eaux et en traitant la pollution présente dans ces dernières. 

 

Les stations d’épuration jouent depuis de nombreuses années un rôle-clé de protection de l’environnement.

Crédit image: Ville d'Yverdon-les-Bains/Sarah Carp

Les stations d’épuration jouent depuis de nombreuses années un rôle-clé dans la protection de l’environnement.

Les micropolluants sont des substances (médicaments ou hormones par exemple) présentes dans l’eau, dont l’action peut être toxique pour l’écosystème et/ou les organismes. Bien que l’installation actuelle réponde à des normes élevées, l’équipement d’un système de traitement à base de charbon actif en micro-grains permettra d’éliminer davantage ces résidus nocifs et assurera à Yverdon-les-Bains et sa région de bénéficier d’une eau de qualité, tout en protégeant la faune et la flore aquatique.
Le processus devrait être mis en service en automne 2024 et permettra de maintenir Yverdon-les-Bains comme pionnière de l’épuration. La STEP poursuivra son évolution ces prochaines années et, d’ici 2040, traitera les eaux pour une population de 70 000 habitants, comprenant les localités regroupées au sein de l’association intercommunale pour l’épuration région Grandson, ainsi que les communes déjà raccordées de Montagny-près-Yverdon, Chamblon, Treycovagnes, Pomy, Cheseaux et Essertines.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.