15:11 CHANTIER DU MOIS

Une nouvelle cité étudiante naît sur les hauts de Lausanne

Auteurs: Jean-A Luque
Teaserbild-Quelle: EHL

Meilleur institut de formation au monde dans son domaine, l'Ecole hôtelière de Lausanne construit actuellement son nouveau campus de plus de 60'000 m2. Le complexe pourra accueillir quelque 3500 étudiants, d’ici la fin des travaux en 2021. Et à terme, environ 4000 personnes. Parmi les nouveautés, des logements et espaces de vie à la pointe de la modernité, un nouveau restaurant de 400 couverts abrité par une verrière spectaculaire, ainsi que des infrastructures sportives.


Le projet est ambitieux, tout comme l’est l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL). Et son impressionnant chantier allie excellence, rigueur et discrétion. Des valeurs chères au maître d’ouvrage. Le campus que construit actuellement la haute école au Chalet-à-Gobet, sur les hauts de la capitale vaudoise, va propulser l’EHL dans une autre dimension.

Tout a débuté par la surélévation des bâtiments académiques. 19 mois ont été nécessaires à la réalisation de cette première phase des travaux destinée à augmenter la capacité en salles de classe et faciliter la vie quotidienne des étudiants. Juste après a été lancée la construction de trois nouveaux blocs d’habitations. Les deux premiers sont pleinement opérationnels depuis cet été. Le troisième le sera l’année prochaine. Une année 2021 qui verra s’achever cette importante étape d’expansion avec la livraison du complexe et de ses luxueuses installations : cuisines de démonstration, salle d’œnologie, piscine, spa, terrains de sport intérieurs et extérieurs, parking souterrain pour 600 véhicules… Parmi les nouveautés, tous se réjouissent de découvrir la nouvelle agora de 3000 m2 et la Canopy, dont la verrière abritera notamment un restaurant pour 400 convives.

«Il a fallu excaver l’équivalent de la pyramide Mykerinos»
Nils Gunzinger, Real Estate Services Director de l’EHL Group, est le maître d’ouvrage de ce chantier pharaonique : « Pharaonique, c’est le cas de le dire. Pour mener à bien ces travaux, il a fallu excaver 250 000 m3 de terre. L’équivalent de la pyramide Mykerinos.» Et d’ajouter en souriant: «C’est la plus petite des trois pyramides de Gizeh, mais quand même…»


Cet article n'est disponible en intégralité que pour les abonnés.

Connectez-vous maintenant!

Vous n'êtes pas encore abonné? Aperçu des abonnements.

Annonces

Dossiers

Coronavirus

Coronavirus

Entreprises et chantiers s’accrochent aux mesures sanitaires

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.