15:04 DIVERS

L’EPFL crée une ville-éponge dans le Jardin de circulation de Lausanne

Teaserbild-Quelle: Michael Hartwell, Lausanne Jardins 2024

L’eau joue un rôle considérable dans le développement urbain, et le concept de ville-éponge se fraie un chemin sur le site lausannois de la Vallée de la Jeunesse. Le jardin de circulation qui a été aménagé par la Ville et par l’EPFL contribue ainsi d’en valoriser les ressources végétales, dans le contexte actuel de lutte contre le réchauffement climatique.

Le jardin de la circulation à Lausanne a été totalement réhabilité et se hisse en tant que modèle de ville éponge.

Crédit image: Michael Hartwell, Lausanne Jardins 2024

Le jardin de la circulation à Lausanne figure désormais comme modèle de développement urbain.

Conçu pour l’Expo64 à l’image de l’espace urbain des années 1960 dominé par la voiture, le Jardin de circulation de la Vallée de la Jeunesse à Lausanne cumulait les défauts de notre époque: sols minéraux imperméables, faible présence végétale, évacuation des eaux de pluie dans le système d’épuration ou dans les cours d’eau et le lac. Le site favorisait la création d’îlots de chaleur tout en risquant d’être inondé en cas de fortes précipitations. Il est désormais repensé dans l’optique de la « ville-éponge », concept né notamment en Chine.

Pentes, fossés et sols perméables
Dans le cadre de Lausanne Jardins 24, et sous la supervision de l'Institut d'Architecture de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), le Jardin de circulation a
été réaménagé. Les pentes du terrain ont été modifiées pour rediriger l’eau de ruissellement vers un étang. Des fossés végétalisés peu profonds ont été créés. L’écoulement des eaux de pluie a été déconnecté du système de canalisations. Des sols naturels et perméables à l’eau ont remplacé les sols bitumeux. L'eau ainsi retenue dans le sol rafraîchit de façon naturelle l'environnement par évaporation.

Un espace expérimental
Tout en maintenant sa fonction première d’apprentissage, le nouveau Jardin de circulation est devenu un laboratoire grandeur nature qui teste une série de mesures expérimentales répondant aux critères de la ville éponge. Ce projet montre les actions à mener pour conserver l’eau de pluie là où elle tombe: une aubaine pour les sols, la végétation et une garantie pour une ville fraiche favorable à la santé.

Dans une collaboration lancée avec des villes suisses, la Mobilière met à disposition des moyens financiers importants pour soutenir des projets de protection du climat. Elle a ainsi participé la transformation du Jardin de circulation lausannois, ainsi qu’à d’autres projets de la capitale vaudoise. Le ruissellement des eaux de surface est particulièrement à l’origine des deux tiers des dommages dus aux inondations.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Poste logistique de construction SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.