12:10 ECONOMIE

Brusque augmentation des prix des maisons individuelles en Suisse

Teaserbild-Quelle: ImmoScout24 et CIFI septembre 2022

Rien n'y fait. En ce début d'automne, les prix des maisons sont toujours en hausse malgré le revirement des taux d’intérêt négatifs. Du côté des locataires, les loyers restent stables. Mais cela pourrait bien ne pas durer longtemps.

Immobilier Suisse septembre 2022

Crédit image: ImmoScout24 et CIFI septembre 2022


Le coup d’éclat de la Banque nationale suisse passe presque inaperçu sur le marché de la propriété: les exigences de prix pour les maisons individuelles ont augmenté de 0,8 % en septembre, comme l’indique le Swiss Real Estate Offer Index, relevé conjointement par SMG Swiss Marketplace Group et par le cabinet de conseil immobilier CIFI SA. Les propriétaires souhaitant vendre leur maison continuent donc de compter sur une hausse de la disposition à payer, et les offres d’appartements en copropriété restent également à un niveau élevé (+0,2 %). Et ce en dépit de taux directeurs à nouveau positifs après près de huit ans et la poursuite de la hausse des coûts de financements hypothécaires.

Loyers stables en Suisse romande
Fin septembre, il n’est guère besoin pour les locataires à la recherche d’un appartement de dépenser plus, comme le montre l’évaluation mensuelle des annonces de location: la moyenne nationale des loyers exigés diverge à peine du mois précédent, avec une hausse de 0,3 %. L’évolution des prix n’est toutefois pas la même dans toutes les régions: tandis que les prix affichés au Tessin (3,1 %) et dans le Mittelland (2,1 %) ont nettement augmenté, ils restent quasiment inchangés en Suisse du Nord-Ouest (0,3 %), dans la région lémanique (0,3 %) et en Suisse orientale (0,2 %). Les loyers proposés en Suisse centrale (-0,7 %) et dans le Grand Zurich (-0,8 %) accusent quant à eux des baisses.

Immobilier Suisse septembre 2022

Crédit image: ImmoScout24 et CIFI septembre 2022


En raison de la forte immigration de cette année, les loyers devraient plutôt augmenter dans les mois à venir. L’offre de logements toujours plus limitée contribue à cette estimation. «D’après le décompte actuel des logements vacants, au 1er juin 2022, jour du recensement officiel, près de 60'000 logements étaient vides en Suisse, soit 10'000 de moins que l’an dernier. Le taux de logements vacants s’élève à 1,3 % du parc immobilier, selon la définition officielle, nous connaissons donc une pénurie de logements, même si la situation varie là encore selon les régions», explique Martin Waeber, Managing Director Real Estate de SMG Swiss Marketplace Group.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.