10:08 PROJETS

Le Moulin d’Yverdon va renaître en périphérie de la ville

Source de l'image teaser: DR

Le futur complexe, construit le long de la route de Sainte-Croix, est idéalement situé sur les axes de circulation routière. Le projet est devisé à 12 millions de francs et les installations seront capables de traiter tout aussi bien des lots importants que de petites quantités originales.

Les installations du prochain Moulin d'Yverdon occuperont une surface de 1000 m2. Elles seront composées d’une halle de production et d’une halle de stockage qui intègre le silo haut de 14 m.

Quelle: DR

Les installations du prochain Moulin d'Yverdon occuperont une surface de 1000 m2. Elles seront composées d’une halle de production et d’une halle de stockage qui intègre le silo haut de 14 m.

Dans la nuit du 1er février 2018, un terrible incendie ravage les installations du Moulin d'Yverdon. Personne n'est blessé, mais les dégâts sont considérables. Les locaux historiques de la rue Cordey, à deux pas du centre-ville, sont inutilisables. Trois ans et demi après ce feu dévastateur, le conseil d’administration de la société coopérative a été massivement soutenu par les sociétaires – mercredi 25 août - pour construire de nouvelles installations en périphérie de la ville.

Le projet de reconstruction est situé dans la zone du Pré-Neuf, le long de la route de Sainte-Croix. Sur une parcelle de 3000 m2, l’infrastructure occupera une surface de 1000 m2. Le projet comporte une halle de production et une halle de stockage qui intègre le silo de 14 mètres de hauteur.

Energie verte
Situé à proximité des axes routiers et doté d'une infrastructure de production d'avant-garde, polyvalente et efficiente, le futur Moulin d’Yverdon sera recouvert de panneaux photovoltaïques, ce qui permettra une consommation d'énergie verte. Un principe qui le rapproche des moulins d’antan qui fonctionnaient grâce au vent ou au courant de l'eau.

L’assemblée des sociétaires a validé un budget de 12 millions de francs pour ériger ce nouveau complexe. Le Conseil d’administration espère déposer le permis d’enquête cette année encore. Le chantier pourrait alors démarrer à l’été 2022 pour une inauguration en 2023. Les installations seront dimensionnées pour produire jusqu’à 60 tonnes de farine par jour, mais être capables de traiter des lots sur mesure et conditionner des farines en sachet de 1 à 5 kilos pour des usages domestiques.


Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.