08:05 PROJETS

Delémont pourra acheter une friche industrielle pour y implanter des start-ups

Teaserbild-Quelle: Ville de Delémont/Pomzed

Le développement du sud de la gare CFF de Delémont (JU) franchit une nouvelle étape. Par 68% de oui, la population a en effet accepté que la capitale jurassienne achète une friche industrielle de 21'000 m² pour 12 millions de francs. Les bâtiments qui s’y trouvent pourront ainsi être reconvertis en pépinière de start-ups et y abriter diverses activités artisanales et culturelles.

Gare Sud Delémont 3

Crédit image: Ville de Delémont/Pomzed

Les bâtiments industriels ne demandent qu’à être reconvertis en diversifiant leurs activités.

A Delémont, les friches industrielles ne sont pas considérées comme une fatalité. Leurs possibilités de reconversion sont multiples, à condition que la population délie les cordons de la bourse communale. Les électeurs de la capitale jurassienne ont donc octroyé un crédit de 12,5 millions pour que leur ville achète les terrains industriels situés au sud de la gare. Pour favoriser le développement de la qualité de vie.

L’avenir du terrain de 117'000 m² situé au sud de la gare n’est pas anodin. Il est destiné à accueillir le futur hôpital cantonal, une salle omnisports ou des activités culturelles. Mais les bâtiments industriels qui y sont construits à l’ouest demandent aussi une seconde vie. Sous la forme de pépinière de start-ups ou d’entreprises artisanales.

Gare Sud Delémont 1

Crédit image: Ville de Delémont/Pomzed

La parcelle de la SAFED, au sud de la gare, sera la première concernée par le développement du futur quartier.

La votation a porté sur une parcelle de 21'000 m². Soit une surface occupée par les bâtiments industriels de la SAFED, une entreprise spécialisée dans les installations de traitement thermique. Le propriétaire, le groupe français Aichelin, souhaite s’en séparer. Le projet Gare-Sud de Delémont veut y développer des activités industrielles liées à l’innovation. La transformation de cette friche est envisagée par étapes.

Les idées fleurissent pour assurer la renaissance du site. Aménagement de locaux pour le co-working, ateliers artisanaux, brasserie avec restauration,  espace de rencontres pour activités culturelles, bibliothèque, crèche, et même serre pour potagers. La Ville entend créer sur place un espace de mixité sociale.

Une durée de 20 à 30 ans
La zone se développera progressivement sur une durée de 20 à 30 ans. Dès que les électeurs auront donné leur feu vert, la Municipalité de Delémont demandera un crédit d’étude et entreprendra une analyse détaillée des possibilités de développement du site de la SAFED. Un long processus commencera.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.