09:05 PROJETS

Du bois et du béton recyclé pour une nouvelle prison vaudoise durable

Teaserbild-Quelle: Bureaux d’architectes Hootsmans et Hildenbrand

Le canton de Vaud veut doter ses prisons d’un nouvel établissement composé de sept bâtiments à Orbe. Le projet de deux bureaux d’architectes hollandais et zurichois fait la part belle à la construction écologique en ayant recours au bois et au béton recyclé. Avec la prison de Bochuz contiguë, le complexe pourra favoriser la réinsertion de 416 détenus.

prison vd 7

Quelle: Bureaux d’architectes Hootsmans et Hildenbrand

Un complexe de sept bâtiments, relié par un axe central, et richement doté d’aménagements paysagers qui en feront une petite ville carcérale.

Ce n’est pas du tout Bangkok Hilton, mais du carcéral haut standing. Les nouveaux Etablissements pénitentiaires des Grands-Marais, à Orbe (VD) sont conçus pour favoriser la réinsertion une fois que chacun de leurs 416 détenus auront purgé leur peine. Sept nouveaux bâtiments vont ainsi être construits à côté des bâtiments de Bochuz, pour lutter contre la surpopulation dans les prisons vaudoises.

Ce sont deux bureaux d’architectes, à savoir Hootsmans à Amsterdam et Hildebrand Studios à Zurich, qui ont gagné le droit de réaliser ce projet avec deux autres sociétés zurichoises d’ingénierie. Le jury du concours d’architecture mis sur pied par le canton de Vaud en a salué la structure pavillonnaire et les aménagements paysagers. Il ne s’agit pas ici uniquement d’assurer une prise en charge optimale des détenus. Le personnel carcéral y trouvera de meilleures conditions de travail.

Sécurité et durabilité
Le bâtiment central de ce futur complexe, abritant les services administratifs et l’unité médicale,  sera doté d’une ossature bois porteuse. Ce qui en réduira l’impact environnemental. Les constructions abritant les cellules seront composées d’une façade périphérique en béton avec des panneaux sandwichs et une isolation de grande longévité. L’intérieur sera en ossature bois avec un parement en béton. Le futur chantier privilégiera le recyclage des matériaux et la provenance locale.

Les futures cellules intégreront également les plus grands standards d’une construction écologique. Elles seront composées d’éléments préfabriqués en béton et organisées en modules. La précision de leur fabrication permettra d’économiser entre 30 et 40% d’énergie crise. Un verre de sécurité remplacera les barreaux. Chaque détenu pourra la décorer comme il l’entend, grâce à de la peinture aimantée posée sur les murs.

Chaque bâtiment carcéral sera doté d’une cour intérieure à divers aménagements paysagers et sur laquelle s’ouvriront en rez-de-chaussée les ateliers et les locaux communs. Le complexe comportera un axe central pour canaliser les circulations.

Le Grand Conseil vaudois a déjà octroyé un crédit de 170 millions pour réaliser ce projet devisé à 279 millions. Il devra encore en consolider le financement d’ici l’automne 2022. Les travaux pourraient alors commencer en 2023. Si ce calendrier est respecté, les quatre premiers bâtiments pourront être mis en  service dès le début 2026. Les autres suivront.

Annonces

Dossiers

Coronavirus
© Suva

Coronavirus

Entreprises et chantiers s’accrochent aux mesures sanitaires

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.