10:05 PROJETS

Entre Prilly et Crissier, une route à rénover pour le bus et le tram

Teaserbild-Quelle: Architram

Avec l’aménagement de deux lignes de bus et de tramway, la desserte de l’Ouest lausannois entre Prilly et Crissier va s’en trouver grandement améliorée. Le chantier a démarré sur un axe routier très fréquenté. Il durera trois ans.

Route Prilly Crissier bus 2

Crédit image: BG Ingénieurs conseils

L’aménagement routier du nouvel axe est destiné à renforcer la qualité de la desserte par les transports publics.

Printemps faste pour le développement des transports publics dans l’Ouest lausannois ! L’aménagement d’une nouvelle ligne de bus et d’une liaison par tramway entre Prilly et Crissier, via Renens, démarre par des travaux routiers qui vont durer près de trois ans. Il s’agit d’offrir une desserte de qualité d’une zone en plein développement dans le cadre du Plan d’agglomération.

Les trois communes concernées profiteront de l’ouverture de la chaussée pour mettre en conformité leurs conduites souterraines. La pose d’un nouveau revêtement répondra aussi à la gestion des eaux de ruissellement et au traitement des micropolluants. La composition de ses matériaux réduira par ailleurs le bruit du trafic. Enfin, les cyclistes et les piétons bénéficieront d’un meilleur confort et de cheminements améliorés sur la voie publique.

Travaux par demi-chaussée
Ce chantier sera long. Il s’agit de ne pas interrompre la circulation sur cet axe très fréquenté. Les travaux se feront par demi-chaussée. La pose de nouvelles canalisations nécessitera parfois de creuser à des profondeurs importantes et des mesures de protection adéquates.

Route Prilly Crissier tram 1

Crédit image: Architram

Le passage de bus de nouvelles génération implique la réfection de la chaussée.

Les opérations de génie civil dureront trente mois. Auxquels il faut en ajouter quatre pour la pose de la ligne du futur trolleybus à double articulation. Comme les communes sont propriétaires de la majorité du tronçon routier concerné, elles devront mettre la main à leur portemonnaie. Le coût du projet est estimé à 40 millions, dont 18 seront pris en charge par le canton et la Confédération.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.