15:03 PROJETS

Etablissements scolaires de Gibloux (FR): on agrandit pour 5 millions

Source de l'image teaser: Aviolat Chaperon Escobar Architectes

La commune de Gibloux qui regroupe Corpataux-Magnedens, Farvagny, Le Glèbe, Rossens et Vuisternens-en-Ogoz depuis 2016 réorganise ses classes. L’école de Rossens va être agrandie rapidement et passera de quatre salles de classe à treize.


Ça pousse de toutes parts. Une analyse sur l’organisation scolaire de Gibloux ne laisse place à aucun doute : il faut réorganiser et augmenter le nombre de salles de classe de la commune. Trois pôles accueilleront chacun un établissement : Farvagny-le-Grand, Estavayer-le-Gibloux et Rossens où il y a urgence.

20 ans et déjà obsolète
Un mandat d’étude parallèle a été lancé pour Rossens l’automne dernier. Le projet de surélévation et d’agrandissement du bureau Aviolat Chaperon Escobar Architectes, basé à Fribourg,  a été plébiscité. Il prévoit l’extension du bâtiment le plus récent, datant du début des années 2000, qui sera agrandi dans la longueur et en hauteur. Le bâtiment comprendra treize classes, au lieu de quatre actuellement ; elles seront réparties sur un rez et deux étages.

Priorité aux espace de jeu
La transformation maintient toutes les entrées de l'école existante et requalifie l'ensemble du site en adéquation avec le redimensionnement de l'école, aussi bien au niveau de ses abords, de ses aménagements sportifs, récréatifs ou de détente et de jeu. L’idée est de laisser un maximum d’espace autour de l’école pour les enfants. 

Au rez-de-chaussée, les fonctions publiques sont maintenues, agrandies ou déplacées, permettant un accès en dehors des heures scolaires. Aux étages, les salles de classe sont traitées à l'identique, de manière rationnelle, sous forme de miroitement typologique grâce à l’ajout d’une cage d’escalier qui génère un deuxième dégagement ouvert sur la cour. 

Et ce n'est pas fini
Le nouveau bâtiment devrait être prêt pour la rentrée de l’été 2023. Coût de l’opération, sans les aménagements extérieurs: cinq millions de francs. Une fois la nouvelle structure opérationnelle, il faudra s’attaquer à une seconde étape: la rénovation de l’ancienne école de Rossens pour quelques deux millions supplémentaires.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.