09:01 PROJETS

La construction d’un terminal rail-route va pouvoir débuter à Monthey

Teaserbild-Quelle: ARC Génie civil SA

C’est une vraie révolution du transbordement des marchandises du rail à la route qui est en marché à Monthey (VS). La construction du terminal combiné sur le site de la chimie montheysanne va enfin pouvoir débuter après près de vingt ans d’attente. Les travaux dureront jusqu’en 2026.

Terminal combiné Monthey 1

Crédit image: TCM SA

La nouvelle aire de transbordement des marchandises soulagera considérablement le trafic routier au centre-ville de Monthey.

Les transports par rail et par la route sont appelés à vivre une vraie mutation dans le Chablais. Le nouveau terminal de transbordement des marchandises a reçu son permis de construire. Les travaux débuteront en octobre prochain pour durer une trentaine de mois.

Ce projet a mis du temps à se concrétiser. Vingt ans, pour être précis. Il répondra aux nuisances du trafic des marchandises au centre-ville, et en  particulier sur le site de transbordement actuel situé à la gare. Les riverains se plaignent en effet du bruit causé par les poids lourds traversant la localité.

Quatre voies de 400 m
Le nouveau centre est prévu sur le site chimique de Monthey, au sud de la ville. Il comprendra une zone d’échanges composée de 4 voies de 400 m de longueur. Cela servira à stocker les wagons de marchandises avant le transfert de leur contenu. Le site sera aussi raccordé à la liaison ferroviaire du Tonkin.

Le projet permettra de concentrer les manœuvres ferroviaires bruyantes dans un endroit moins habité. Sa réalisation est liée à d’autres chantiers qui doivent être réalisés dans le même horizon temporel. Comme la correction de la Vièze, entamée en octobre dernier, ou la construction d’un nouveau pont sur cette rivière par les CFF. Ou encore l’aménagement d’un nouvel accès routier au site chimique.

Le centre souhaite avoir une envergure intercantonale. Il s’intégrera dans le réseau de transports entre Aigle (VD) et Champéry (VS). Le coût du projet est estimé à 110 millions de francs. Les CFF le financeront à hauteur de 42% et la Confédération pour 27%. Le reste sera assuré par le canton du Valais, la ville de Monthey et la Société du terminal combiné constituée à cet effet. La mise en service des installations est prévue au début de 2026.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.