12:03 PROJETS

Le Grand Palais, à Paris, ferme ses portes pour quatre ans de rénovation et transformation

Teaserbild-Quelle: CC-David Pendery

Dès vendredi 12 mars, seuls les architectes, ouvriers et autres professionnels du bâtiment seront habilités à pénétrer dans l’enceinte du Grand Palais. Le projet de restauration et d’aménagement doit permettre de retrouver la beauté de ce monument historique. Objectif: impressionner les visiteurs des JO 2024.

Grand_Palais

Quelle: CC-David Pendery

Le Grand Palais, c'est 280 tonnes de verre et plus de fer que la tour Eiffel. C'est aussi et surtout la plus grande nef d'Europe avec une verrière de 17'500 m2!

Construit pour l’Exposition Universelle de 1900, le Grand Palais est devenu en un siècle un site incontournable de la culture et du patrimoine français. Ses dimensions exceptionnelles (70.000 m2) et ses volumes remarquables (la plus grande nef d’Europe d’une surface de 13.500 m2, couronnée d’une verrière de 17.500 m2) en font un site exceptionnel, incontournable. Mais, fragilisé par l’usure du temps, le complexe souffre aujourd’hui d’un état de vétusté généralisé : ses décors sont dégradés, plusieurs verrières occultées et certains de ses murs connaissent des infiltrations.

Plus d’un demi-milliard de francs !
Les travaux permettront de restaurer les verrières, toitures, décors et sculptures, et restitueront au bâtiment son architecture d’origine tout en le modernisant profondément. Au programme : abattage de murs et cloisons, sécurité incendie, accessibilité, restauration des toitures (35’000 m²), climatisation, nouveaux parcours… Tout cela doit être fait avec une enveloppe de 516 millions de francs suisses.


Grand Palais-Interieur-RotondeAntin

Quelle: Chatillon Architectes

Vieux de 120 ans, le complexe, classé monument historique, est un chef d'oeuvre de l'Art Nouveau. La restauration doit lui permettre de retrouver ses circulations historiques.


L’un des enjeux fonctionnels du projet consiste à créer une entrée commune pour les publics du Grand Palais et du Palais de la Découverte et à retrouver les circulations historiques du bâtiment, du nord au sud (connexion Champs-Elysées - Seine) et de l’est à l’ouest (connexion entre la Nef du Grand Palais et du Palais de la découverte). Le projet architectural, mené par François Chatillon, Architecte en Chef des Monuments Historiques en charge du Grand Palais, vise à redécouvrir le bâtiment et à retrouver et à exploiter ses espaces initiaux, généreux et connectés les uns aux autres.

Balcons de la Nef enfin accessibles
Espace emblématique du Grand Palais, la Nef accueille des manifestations de toutes disciplines et de tous formats. L’un des enjeux de la transformation consiste à augmenter sa jauge : la création de nouvelles sorties de secours permettra d’accueillir jusqu’à 9.000 personnes (contre 5.600 personnes aujourd’hui). Les balcons de la Nef, représentant 3.700 m2, inaccessibles au public jusqu’à aujourd’hui, le seront de nouveau. Ils communiqueront avec les galeries attenantes par des ouvertures offrant une nouvelle possibilité de circulation entre la Nef et les galeries. Le volume de la Nef et sa verrière en font un espace où les écarts thermiques sont importants. La mise en place d’une dalle thermique permettra une régulation climatique économe, indispensable pour l’accueil du public toute l’année.

Grand Palais_Place-centrale_

Quelle: Chatillon Architectes

La restauration et transformation du Grand Palais doit permettre de proposer au public une offre culturelle encore plus vaste et améliorera les conditions d'accessibilité, notamment aux personnes à mobilité réduite.

Depuis fin 2018, les façades et la statuaire du Grand Palais ont connu, du fait du réchauffement climatique, une dégradation très importante entraînant des chutes de pierres qui ont conduit à des mesures d’urgence avec la mise sous filet de l’ensemble des ouvrages, rendant cette restauration indispensable. Le projet intègre donc la restauration complète des façades et des ouvrages, ainsi que la mise en valeur des décors créés en 1900 à l’intérieur du monument comme les mosaïques ou les plafonds verriers.

En attendant les JO
Le Grand Palais ferme donc pour entamer sa mue. Un «Grand Palais éphémère» est édifié par l’architecte Jean-Michel Wilmotte au Champ de Mars, jusqu’à ce que la nef puisse accueillir en 2024 des épreuves des Jeux olympiques, foires et défilés sous la plus grande verrière d’Europe aux élégantes armatures vert réséda. L’ensemble du monument sera ouvert au public au printemps 2025


Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.