08:06 PROJETS

L’EPFL va construire pour doubler sa capacité d’innovation

Teaserbild-Quelle: IB/GXN/3XN

D’ici dix ans, les capacités du pôle d’innovation de l’EPFL seront doublées. La construction de nouveaux bâtiments sur le campus d’Ecublens (VD) va démarrer l’an prochain pour offrir à terme un écrin adéquat aux nombreuses start-ups et spin-off du site.

Ecotope 1

Crédit image: IB/GXN/3XN

Ecotope, des bâtiments qui doivent répondre à de multiples défis architecturaux en accord avec les activités de recherche et d’innovation qu’ils vont abriter d’ici 10 ans.

Le campus de l’EPFL, à Ecublens (VD), bouillonne de vie, non seulement pour la formation de ses étudiants, mais aussi pour la recherche. Trente ans après la fondation de son Innovation Park, l’invitation se lance dans la réalisation d’une extension. Tout en répondant à sa trentaine de spin-off et de start-ups, et qui manquent cruellement de locaux.

Ce nouveau pôle d’innovation est baptisé Ecotope. Il vise à concentrer diverses disciplines et diverses activités de recherche en symbiose avec les bâtiments existants. L’EPFL a en effet diversifié ses recherches dans beaucoup de domaines, comme l’écologie ou la santé. Assez pour les mettre en relation étroite et continuer de briller sur la scène internationale.

Bureaux, laboratoires et espaces de rencontres
Le projet de nouveau pôle d’innovation lance de nombreux défis aux architectes lauréats d’un concours qui s’est terminé ces jours. Dans un premier temps, les bureaux IB, 3XN et GXN doivent construire un espace de 25'000 m² à un kilomètre du parc d’innovation actuel. Les deux complexes seront reliés par un cheminement de mobilité douce. Les bâtiments doivent abriter à la fois bureaux, laboratoires et espaces de rencontres. Ils doivent permettre à tous leurs occupants de travailler au calme et en parfaite intégration avec la nature environnante.

Activités transversales
Car il s’agit bien de construire des locaux en osmose avec la richesse des activités de recherche qu’ils doivent abriter. Du reste, l’EPFL affirme que ses start-ups et autres spin-off ont des attentes élevées, notamment en matière d’impact sur l’environnement et de développement durable.

Les travaux des nouveaux bâtiments devraient commencer dès l’année prochaine. D’ici 10 ans, l’EPFL entend doubler sa surface découle à l’innovation sur son campus. 50'000 m² sont déjà opérationnels. La scène lémanique de la recherche, avec son cortège de hautes écoles, s’en trouvera aussi renforcée.  Avec des centaines de millions de fonds déjà levés.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.