08:15 TECHNIQUE

La restauration de Notre-Dame de Paris fait des émules à Neuchâtel

Teaserbild-Quelle: Philippe Chopard

 Les techniques de restauration de Notre-Dame de Paris se retrouvent dans la transformation du beffroi du temple médiéval de Saint-Blaise (NE). La structure de métal a laissé sa place au bois, et plus précisément au chêne, assemblé selon les principes du compagnonnage.

temple saint-blaise 2

Crédit image: Philippe Chopard

Le clocher est désormais doté d’un beffroi de chêne.

Nous ne sommes pas à Notre-Dame de Paris, mais les techniques de restauration du beffroi du temple de Saint-Blaise (NE) font aussi appel au savoir-faire des artisans d’antan. Une menuiserie de Cornaux s’est donc attelée à transformer l’ancienne structure métallique supportant les cloches de l’édifice par un assemblage de poutres en bois. Le parallèle entre les travaux de la cathédrale parisienne est même renforcé par l’utilisation de chêne sur les deux chantiers !

L’Office cantonal neuchâtelois d’archéologie et du patrimoine a imposé cette transformation. Il s’agissait de retrouver le beffroi d’origine pour un lieu de culte pour la première fois attesté au XIe siècle. Le temple est actuellement en voie de restauration, pour être revalorisé au centre du village des bords du lac de Neuchâtel.

Assemblage à la casquette
Les parallèles avec le chantier de Notre-Dame de Paris sont nombreux. La restauration du beffroi de Saint-Blaise fait aussi appel au compagnonnage, révèle Arcinfo. Un compagnon menuisier a été à l’œuvre à la casquette, c’est-à-dire par petites touches, élément par élément. Le bois provient aussi de la seule scierie jurassienne qui a participé au chantier parisien. L’assemblage créé en atelier a réintégré le clocher au moyen d’une autogrue.

temple saint-blaise 1

Crédit image: Philippe Chopard

Le temple de Saint-Blaise a subi un assainissement hygrométrique complet.

La maçonnerie du temple de Saint-Blaise a subi un assainissement hygrométrique. Les eaux pluviales sont désormais évacuées dans un collecteur communal au lieu de s’infiltrer dans la structure du bâtiment. Les pieds de façades ont été drainés et protégés par la pose de gravier, pour permettre une meilleure diffusion de l’humidité. Les corniches de la toiture ont été restaurées et la pierre jaune des façades traitée. Cela faisait plus de 60 ans que l’édifice n’avait pas subi une telle cure de jouvence.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Doka Schweiz AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.