09:10 TECHNIQUE

Le bâtiment de recherche et d'innovation de l'Empa allège sa toiture expérimentale

Source de l'image teaser: Roman Keller

L’Empa vient d’inaugurer son unité HiLo, un toit en béton filigrane et incurvé. La nouvelle structure expérimentale surprend par sa légèreté et ses techniques de construction très économes en matériaux.  

L'unité HiLo trône sur la plateforme supérieure du bâtiment de recherche et d'innovation NEST sur le campus de l'Empa à Dübendorf, en Suisse

Quelle: Roman Keller

L'unité HiLo trône sur la plateforme supérieure du bâtiment de recherche et d'innovation NEST sur le campus de l'Empa à Dübendorf.

HiLo est désormais le huitième module du bâtiment du laboratoire NEST sur les campus de l'Empa de Dübendorf. Dans cette unité, les principes architecturaux du Moyen-Âge sont en phase avec un mode de construction innovateur. Les chercheurs ont en effet planifié et construit un bâtiment à deux étages avec une toiture en béton à double courbure selon les méthodes de conception et de fabrication les plus modernes. Pour ce plafond voûté léger et innovant, Ils se sont particulièrement inspirés des anciens bâtisseurs de cathédrales, qui excellaient à la construction de structures autoportantes.

Economie des ressources
Le toit à double courbure dont la capacité de charge provient de sa forme géométrique et de sa structure à double coque est notable. Il se compose de deux couches de béton, reliées par une grille de nervures en béton et d'ancrages en acier. Il est construit à l'aide d'un coffrage flexible, qui comprend un filet de câbles tendus et d'une membrane sur laquelle le béton a été projeté. Cette méthode de construction permet d'économiser de grandes quantités de béton et de matériel de coffrage.

Principalement pour l'étage intermédiaire de l'unité à deux étages, les chercheurs se sont fixés pour objectif d'utiliser le moins possible de matériaux. Par rapport aux plafonds en béton traditionnels, la structure légère des plafonds HiLo permet une économie de plus de 70%. Une façade solaire adaptative développée par le groupe d'Arno Schlüter est également utilisée. Ce sont 30 modules photovoltaïques pouvant être alignés avec le soleil. Des modules flexibles sont utilisés pour contrôler l'incidence de la lumière du soleil dans la pièce pour chauffer ou refroidir.

Dans la recherche et l'innovation en matière de construction modulaire, les scientifiques peuvent travailler avec des partenaires industriels pour tester et développer de nouveaux bâtiments et techniques énergétiques dans des modules de construction temporaires dans des conditions réelles.

HiLo signifie « High Performance-Low Emissions »: les chercheurs testent cette unité pour savoir comment concevoir la construction et l'exploitation des bâtiments d’une manière aussi efficace que possible en termes d'énergie et de ressources, tout en garantissant des bâtiments attrayants et des niveaux élevés de confort aux utilisateurs.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.