11:06 TECHNIQUE

Le chauffage et le refroidissement des bâtiments viendront du lac de Bienne

Teaserbild-Quelle: Energie Services Bienne

Les premiers immeubles de Nidau et de l’ouest de la gare de Bienne seront alimentés en chaleur et en froid depuis le lac. Le réseau de valorisation thermique des eaux lacustres sera progressivement mis en service dès le mois de septembre.

Eaux lac Bienne énergie 3

Crédit image: Energie Services Bienne

En jaune, violet et gris, le périmètre du réseau de valorisation des eaux du lac de Bienne.

La valorisation des énergies renouvelables locales franchit un nouveau pas à Bienne. La cité du Seeland et ses services énergétiques ont eu l’idée d’utiliser les atouts thermiques des eaux de son lac pour chauffer et refroidir ses immeubles. Avec la pose de conduites, divers forages sous-lacustres et la construction d’une centrale, le projet est à bout touchant. Le nouveau système d’alimentation énergétique sera en service dès le mois de septembre.

Les travaux ont été menés tambour battant. La première conduite d’alimentation a été posée en décembre dernier. Longue de 1400 m, elle a emprunté un tunnel foré sous le fond du lac pour déboucher à 10 m de profondeur. Elle rejoint ainsi la crépine de captage par le fond du lac, Une seconde conduite a été aménagée en mars, par traction.

Besoins couverts à 80%
La station de pompage et la centrale thermique sont construites à l’ouest de la gare de Bienne. Elles alimenteront en chauffage l’hiver et en froid divers immeubles de la ville de Nidau, aussi que les sites du Parc d’innovation suisse et du futur campus de formation de Bienne.  Les pompes à chaleur couvriront le 80% des besoins pour autant de réduction des émanations de dioxyde de carbone.  Les puissances calorifiques et frigorifiques des installations s’élèveront respectivement à 12 et 2,5 MW, pour un réseau de conduites de plus de 10 km. Près de 200 ménages pourront en outre s’y raccorder.

La valorisation thermique des eaux du lac de Bienne est soutenue par la Fondation suisse pour la protection du climat. Le système permet de couvrir les pics de charge. Il bénéficie d’une concession permettant l’exploitation de 30'000 litres d’eau par minute en hiver et 8000 en été.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.