16:03 TECHNIQUE

Un mémorial pour les ruines des silos du port de Beyrouth qui menacent de s'effondrer?

Teaserbild-Quelle: Rashid Khreiss, Unsplash

Les vestiges des deux silos à grain s'érigeant sur le port de Beyrouth remémorent l'explosion de 2020. Un bureau d'ingénieurs suisse est catégorique: ils doivent être démantelés pour des raisons de sécurité. Mais les travaux font face à de vives oppositions au nom du devoir de mémoire.

 

Les ruines des silos à grains dans le port de Beyrouth (à gauche sur la photo) à peine trois semaines après la catastrophe. Les silos étaient les plus grands du pays et avaient une capacité de 120'000 t.

Crédit image: Rashid Khreiss, Unsplash

Les ruines des silos à grains dans le port de Beyrouth à peine trois semaines après la catastrophe. Les silos étaient les plus grands du pays et avaient une capacité de 120'000 t.

Le soir du 4 août 2020, 2750 t de nitrate d'ammonium ont explosé dans un entrepôt du port de Beyrouth. La détonation, aux proportions apocalyptiques, est considérée comme l'une des plus grandes explosions non nucléaires de l'histoire de l'humanité: elle a détruit de vastes zones du port et de la ville. 207 personnes ont perdu la vie, 6'500 ont été blessées et plus de 300'000 ont dû quitter leur domicile.

Les personnes dont le logement se trouvait à proximité des silos à grains de 50 m de haut ont eu de la chance dans leur malheur. Les tours ont certes partiellement éclaté, mais elles ont pu tenir l'explosion à distance. Leurs vestiges sont devenus depuis longtemps un mémorial pour les victimes de la catastrophe. Une grande partie de la population de Beyrouth souhaite donc conserver les ruines. 

Problèmes de sécurité
Malgré tout, elles devraient être entièrement démolies, pour des raisons de sécurité. C'est ce que l'on peut lire dans un article paru ces jours-ci sur le portail d'information d'Al Jazeera. Le bureau d'ingénieurs suisse Amann Engineering GmbH est arrivé à la conclusion dans un rapport que les silos à grains menacent de s'effondrer, car ils s'inclinent lentement. On apprend par ailleurs que le ministre de l'économie responsable des silos, mais aussi le gouvernement libanais sont du même avis.

Les silos devraient être stabilisés
Des spécialistes s'engagent également pour la préservation des tours. Des ingénieurs, dont des membres de l'association libanaise des ingénieurs et des architectes, demandent que les silos soient sécurisés et conservés comme mémorial.

Alors que l'on discute de la préservation des silos, l'enquête sur l'explosion dans le port peine à avancer car les fonctionnaires accusés ont à nouveau déposé une plainte contre le juge en charge de l'enquête. 

Au chevet du recyclage

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.