10:08 PROJETS

L’extension de la gare de Genève-Cornavin perd l’adhésion des riverains

Teaserbild-Quelle: DR

Les représentants des riverains de la gare de Genève-Cornavin se désolidarisent du projet d’extension souterraine des installations et du réaménagement de ses abords. Le collectif citoyen qui les représente ne se retrouve plus dans les nouvelles études lancées depuis deux ans.

Gare Cornavin 3

Crédit image: Monnier architecture du paysage (Filippo Bolognese Images)

Dans son ancienne mouture, le projet de réaménagement de la gare et de ses abords rencontrait pourtant l’adhésion du voisinage.

L’extension de la gare de Genève-Cornavin et le réaménagement de ses abords divisera encore longtemps ses acteurs et le voisinage. Le collectif citoyen qui a œuvré pour sauver initialement le quartier des Grottes et réhabiliter la mobilité douce vient de se retirer des discussions et du processus de consultation mené depuis des années. Il se réserve le droit de s’opposer au projet par la suite par toutes les voies administratives et légales usuelles.

Ce projet, gigantesque pour Genève et sa mobilité, n’évolue pas dans le sens souhaité, déplore le collectif dans un communiqué. Les citoyens riverains de la gare soulignent que le plan de quartier adopté par la Ville et l’Etat de Genève en 2020 ne semble plus d’actualité. De nouvelles études avaient pourtant été commandées par les CFF en ce qui concerne la mise sous terre de la future gare agrandie. Avec des conséquences possibles sur les accès piétonniers aux installations ferroviaires et commerciales de la gare.

Morcellement du projet critiqué
Le collectif est particulièrement remonté. Il fustige la séparation en trois parties du projet global qu’il avait pourtant accompagné pendant des années. Le projet du nouveau bâtiment de la gare a été attribué à un autre bureau, le réaménagement de la place de Cornavin fait l’objet d’un appel d’offre et la Ville a lancé un nouveau concours pour remodeler le côté Montbrillant, au nord des voies.

Tout cela, déplore le collectif, a pour conséquence de vider le plan de quartier adopté en 2020 de sa substance. En particulier, la galerie commerciale initialement prévue ne figure plus sous sa forme initiale dans le projet. Les citoyens émettent des critiques et des réserves sur les nouveaux accès piétonniers à la gare souterraine et sur le nouveau plan de reconstruction du quartier des Grottes.

Dialogue à rétablir
Dans la Tribune de Genève, la maire Frédérique Perler fait part de sa surprise face à cette salve de critiques. Les CFF assurent de leur côté vouloir encourager le dialogue avec les riverains. Le chantier de la gare de Cornavin ne va pas s’engager dans l’immédiat. Il prévoit notamment d’enterrer les voies sur une longueur de sept kilomètres et de doubler la capacité d’accueil de la gare.

Etudes complémentaires nécessaires

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.